Les 5 « meilleures amies » que vous devez éviter

0
23

La béni Oui-Oui

Son mot préféré ? OUI ! Elle vous encourage dans tout ce que vous faites, dans tous les projets que vous entreprenez, même les plus farfelus. Elle n’ose jamais vous contredire, par peur de perdre votre amitié. Pour elle, vous êtes un modèle à qui tout réussit. Et si vous êtes du genre à aimer être caressée dans le sens du poil, il vous sera très difficile de lui confier vos soucis de peur de perdre l’admiration qu’elle vous porte. Une telle amitié n’est pas bonne pour vous car elle repose sur des apparences et non sur une réalité.

La profiteuse

Elle est de toutes les sorties et semble souffrir d’Alzheimer ! En effet, elle a souvent tendance à « oublier » son porte-feuille. Son shopping, elle le fait dans vos armoires et « oublie » également de vos rendre vos affaires. Vous ne la voyez que dans les moments de joie et elle s’applique à ne pas vous faire partager les siens. Une telle amitié est néfaste en ceci qu’elle est à sens unique. Vous ne pourrez jamais compter sur elle en cas de coup dur, trop occupée qu’elle sera à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

L’envieuse

Elle a tendance à se plaindre de sa situation et vous envie pour chaque nouvelle chose que vous avez ou que vous entreprenez. Cette envie tourne rapidement à la jalousie. Par la suite, c’est soit elle fait le maximum pour vous concurrencer, quitte à s’endetter pour acheter ce fameux canapé en cuir rouge, copie conforme du vôtre ; soit des bruits de couloirs à votre sujet vous reviennent. Elle se délectera de vos déboires tout en vus assurant de son amitié. Vous ne pouvez pas lui faire confiance et ne saurez jamais exactement ce qu’elle pense de vous.

La donneuse de leçons

C’est votre seconde mère ! Elle a toujours quelque chose à redire sur vos choix de vie et fait preuve d’un excès de zèle quand il s’agit de donner son avis. Elle a des critères et des valeurs auxquels elle essaiera à tout prix de vous faire adhérer. C’est la reine du « je t’avais pourtant prévenue ! » lorsqu’il vous arrive des déboires. Très moralisatrice, elle vous déprime plus qu’elle ne vous soutient, au point où vous n’osez même plus lui parler de votre vie. Vous n’avez plus besoin d’être sans cesse réprimandée comme une gamine. Fuyez-la !

L’ambivalente

Entre vous, c’est « Je t’aime, moi non plus ! ». Vous vous disputez régulièrement, pour un Oui, ou pour un Non. Vous pouvez passer des mois sans vous parler. Très orgueilleuse, elle attend toujours que vous fassiez le premier pas. Une fois reconnectées, c’est l’amour fou… pour un temps ! Vous pensez être les meilleures amies du monde, elle est le témoin de votre mariage, la marraine de votre gamin, mais se fiance et accouche sans prendre la peine de vous en informer ! C’est le genre de relation qui nuit à votre équilibre intérieur, et à moins de mettre définitivement les choses au clair entre vous, mieux vaut filer sans demander son reste !

Conclusion

L’amitié, comme l’amour, est une chose délicate qui se doit d’être entretenue. L’amitié, ce n’est ni l‘orgueil, ni la jalousie, ni la morale. Une bonne amie, c’est celle qui saura vous dire vos vérités et vous mettre face à vos contradictions à chaque fois qu’il le faudra. Une bonne amie, c’est aussi celle sur qui vous pourrez venir pleurer sans risquer d’être jugée ou réprimandée. Une bonne amie, c’est celle qui saura accepter vos choix et vous laisser une place dans sa vie, au même titre que les personnes qu’elle aime (mari, enfants…). Une bonne amie, c’est enfin une personne humble qui saura respecter votre sensibilité et partager une vision commune de votre relation.

Laisser un commentaire